Partager

Réforme des aides à l'emploi: cas concrets

Partager

Exemple1 : un jeune travailleur inscrit depuis 7 mois comme demandeur d'emploi

Une friterie-snack engage son deuxième travailleur et a retenu un jeune candidat.

Celui-ci, âgé de 20 ans, a terminé et réussi une 6e technique en restauration mais n’a pas vraiment d’expérience pratique. Il est inscrit comme demandeur d’emploi depuis 7 mois.

 

AUJOURD'HUI

  • Jeunes Moyennement qualifié : Réduction ONSS de 1.000€ pendant 4 trimestres et de 400€ les 8 trimestres suivants (= 7.200 €)

Ou

  • Réduction fédérale premiers engagements : 1.050€ pendant 5 trimestres, puis 450€ pendant 8 trimestres (= 8.850 €) ;
  • Réduction structurelle fédérale.

 

DEMAIN

  • Jeune moyennement qualifié : activation de 500 € durant 2 ans, 250 € les 6 mois suivants et 125 € les 6 derniers mois (= 14.250€)
  • la réduction fédérale premiers engagements : 1.550€ pendant 5 trimestres, 1.050 €du 6ème au 9ème trimestre, puis 450€ du 10ème au 13ème trimestre (= 13.750 €) ; Total : 28.000€
  • Réduction structurelle fédérale.

Exemple 2: un demandeur d’emploi de 55 ans inscrit depuis 1 an comme demandeur d'emploi

Un demandeur d’emploi de 55 ans inscrit depuis 1 an engagé dans une société privée.

AUJOURD'HUI

  • Réduction ONSS demandeur d’emploi longue durée de 21 trimestres à 1.000 € = 333€/mois pendant 63 mois, sans allocation de travail (= 21.000 €)

Ou

  • Travailleur âgé : de 55 à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 3 ans, puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 4 ans, puis 800€/trimestre pendant 2 ans (=51.200€).

 

DEMAIN

  • Demandeur d’emploi longue durée : activation de 500 € durant 1 an, 250 € les 6 mois suivants et 125 € les 6 derniers mois (8.250€)
  • Travailleur âgé : de 55 à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 3 ans, puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 6 ans (=56.800€).Total : 65.050€
  • Réduction structurelle fédérale.

Exemple 3: un demandeur d’emploi de 55 ans inscrit depuis 1 an 1/2 comme demandeur d'emploi

AUJOURD'HUI

  • Réduction ONSS demandeur d’emploi longue durée de 21 trimestres à 1.000 € = 333€/mois pendant 63 mois + allocation de 30 mois à 500€ (= 36.000 €)
  • Travailleur âgé : de 55 à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 3 ans, puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 4 ans, puis 800€/trimestre pendant 2 ans (=51.200€).

DEMAIN

  • Demandeur d’emploi longue durée : activation de 500 € durant 1 an, 250 € les 6 mois suivants et 125 € les 6 derniers mois (=8.250€)
  • Travailleur âgé : de 55 à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 3 ans, puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 6 ans (=56.800€). Total : 65.050€
  • Réduction structurelle fédérale.

Exemple 4 : un travailleur de 57 ans qui devient le 2è employé d'une TPE après 13 mois de recherche d'emploi

Un demandeur d’emploi de 57 ans, confiseur de formation, trouve du travail après 13 mois de recherche dans l’industrie alimentaire. Il sera le 2e employé d’une TPE liégeoise de fabrication traditionnelle de bonbons acidulés.

AUJOURD'HUI

  • Réduction ONSS demandeur d’emploi longue durée de 5 trimestres à 1.000 €, puis 400 € pendant 16 trimestres (= 11.400 €)

OU

  • Travailleur âgé : à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 1 an,  puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 4 ans, puis 800€/trimestre pendant 2 ans (=48.000€)


OU

  • la RCSS fédérale premiers engagements : 1.550€ pendant 5 trimestres, 1.050 €du 6ème au 9ème trimestre, puis 450€ du 10ème au 13ème trimestre (= 13.750 €) ;

 

DEMAIN

  • Demandeur d’emploi longue durée : activation de 500 € durant 1 an, 250 € les 6 mois suivants et 125 € les 6 derniers mois (=8.250€)
  • ET
  • Soit ; Travailleur âgé : à 57 ans, réduction ONSS de 400€/trimestre pendant 1 an, puis 1.000€/trimestre pendant 4 ans, 1.500€/trimestre pendant 6 ans (=53.600€). Total : 61.850 €
  • Soit: la réduction fédérale premiers engagements : 1.550€ pendant 5 trimestres, 1.050 €du 6ème au 9ème trimestre, puis 450€ du 10ème au 13ème trimestre (= 13.750 €) ; Total : 22.000 €
  • ET
  • Réduction structurelle fédérale

Exemple 5 : une entreprise qui se développe

L’histoire commence lorsque Romuald décide de se lancer comme indépendant dans le secteur de la construction. D’abord seul sur le chantier. Très vite, son carnet de commandes s’étoffe, les demandes de devis se multiplient. Il lui faudrait de l’aide.

Romuald accueille dès lors un apprenti, Julien.

Quelques mois plus tard, Romuald se renseigne sur les aides financières à l’embauche et décide d’embaucher Julien. C’est le premier travailleur de Romuald. C’est le premier emploi pour Julien.

                                   En chiffres

                                  Aujourd’hui : Réduction de cotisations patronales 1er emploi = 6.200€ (fédéral)

                                   Demain : Exonération complète de cotisations sociales de base (fédéral)

 

Quelques mois se sont écoulés, le travail ne manque pas. Les chantiers deviennent plus imposants même. Romuald se dit qu’un nouveau coup de main ne serait pas superflu ! Il va engager un ouvrier de chantier ou un manœuvre…

Ce sera Marc. Il a un peu plus de 21 ans. Il a un statut dit ‘peu qualifié’, cela donne des avantages à l’embauche, il est jeune et il en veut.

En chiffres

Aujourd’hui : Réduction de cotisations patronales Jeune peu qualifié = 6.000€ (régional)

Demain: Réduction de cotisations patronales 2ème emploi (6200€) (fédéral) + Allocation jeune peu qualifié (6.000€) (régional) = 12.250€

 

Romuald commence à être débordé par le travail administratif. Il a besoin de quelqu’un pour prendre en charge ce travail.

Il recrute Maria, elle est expérimentée en la matière. Ayant toujours le statut de « petite entreprise », Romuald sera aidé dans ce recrutement. Elle deviendra sa troisième employée.

En chiffres

Aujourd’hui : Réduction de cotisations patronales 3ème emploi = 4.200€ (fédéral)

Demain : Réduction de cotisations patronales 3ème emploi = 4.200€ (fédéral)

 

Plus le temps passe, plus Romuald veut développer sa société et se diversifier.

Il entreprend alors d’étendre les activités de l’entreprise vers les travaux de peinture et de ravalement de façade. Une fois les démarches réalisées, il recrute Giuliano, peintre en bâtiment de formation. Voilà un profil qualifié qui conviendra à la société.

En chiffres

Aujourd’hui : Réduction de cotisations patronales 4ème emploi = 4.000€ (fédéral)

Demain : Réduction de cotisations patronales 4ème emploi = 4.200 (fédéral)

 

L’entreprise de Romuald continue à croître! Tellement que Giuliano a des difficultés à suivre.

La décision est prise. Deux ouvriers viennent compléter l’équipe, Jean et Michel.

Comme Jean a 56 ans, son enrôlement permet de bénéficier d’une « aide travailleurs âgés ».

En chiffres

                                  Aujourd’hui : Réduction de cotisations patronales travailleurs âgés = 1.600€ (régional)

           Demain : Réduction de cotisations patronales travailleurs âgés = 1.600€ (régional)

 

Quant à Michel, il s’était retrouvé sur le carreau, sans emploi depuis quelques mois. Il a 58 ans et de l’expérience et du savoir-faire à revendre.

En chiffres

 Aujourd’hui: Réduction de cotisations patronales Activa = 4.000€ (régional)

Demain : Réduction de cotisations patronales travailleurs âgés (4.000€) (régional) + Allocation demandeur d’emploi longue durée (6.000€) (régional) = 10.000€

 

Enfin, tout récemment, Romuald a décroché  un chantier de taille. Il faut assurer. D’ailleurs, ce serait peut-être judicieux de s’adjoindre les services d’une personne en plus. Romuald recrute dès lors un jeune grâce au nouveau contrat d’insertion

En chiffres

                                  Aujourd’hui: Réduction de cotisations patronales Jeune peu qualifié = 6.000€ (régional)

Demain: Contrat d’insertion = 8.400€ (à titre indicatif) (régional)

Tableau de synthèse des aides à l'emploi.