Partager

Formation en alternance

Partager

CORONAVIRUS

Le Conseil National de Sécurité de ce 17 mars 2020 a décidé de mettre en place une série de nouvelles mesures prophylactiques visant à contenir la propagation du virus COVID-19.

Dès lors, les Ministres en charge de l’Enseignement en alternance et de la Formation en alternance ont décidé que tous les contrats d’alternance étaient suspendus à dater du 18 mars 2020 jusqu’au 3 mai 2020.

Cliquez ici pour plus d'informations.

 

Formation en alternance

Une combinaison gagnante entre école et monde du travail

L’alternance est une formule d’apprentissage qui combine des périodes de formation générale et professionnelle à l’école ou en centre de formation agréé avec des périodes de stage pratique en entreprise.

Elle permet aux apprenants de se former, d’acquérir une expérience et des compétences en lien avec le marché du travail, d’obtenir une qualification officielle et reconnue, de percevoir une rémunération.

Elle répond directement aux compétences attendues par les entreprises.  L’employeur a l’occasion de former un jeune en adéquation avec ses besoins.

L’alternance est reconnue comme un dispositif permettant l’accès au marché du travail.

La filière de formation en alternance s’organise par la mise en place d’un partenariat entre un opérateur de formation agréé, un apprenant et une entreprise.

 

Le rôle du Service Public de Wallonie : octroyer des incitants financiers à la formation en alternance

L'organisation des formations est prise en charge par les CEFA et l'IFAPME. Ces opérateurs de formation agréent les entreprises qui accueillent des apprenants en formation en alternance.

Le Service public de Wallonie octroie des aides à la formation en alternance.

Depuis le 1er septembre 2016, les nouvelles mesures sont : 

Un incitant "indépendant"(P1)

Cet incitant vise à compenser partiellement les coûts administratifs liés au respect des réglementations en matière de droit social (ex: affiliation à un secrétariat social, assurances, visite médicale,...).

L'indépendant qui n'a aucun travailleur et qui forme un apprenant sous contrat d'alternance pourra recevoir 750€. L'indépendant ne pourra recevoir cet incitant qu'une seule fois; lors de la conclusion du premier contrat d'alternance avec un jeune.

Cette prime est payable dès l’introduction de la demande et après vérification des conditions d’éligibilité.

Un incitant pour les entreprises partenaires des CEFA et de l’IFAPME (P2)

L’objectif est de renforcer l’encadrement de l’apprenant, au sein de l’entreprise, par un tuteur agréé, en particulier lors de sa première année de formation en alternance.

L'entreprise reçoit 750€ lorsque l'apprenant réussit sa première année de formation.

L'entreprise qui accueille un jeune en alternance doit préalablement avoir été agréée par l'opérateur de formation (CEFA ou IFAPME). Cette entreprise doit avoir une unité d'établissement en Wallonie et compter, au sein de son équipe, un tuteur agréé (pour être agréé, le tuteur doit avoir suivi une formation ou disposer d'un titre de compétences "tuteur" basé sur ses années d'expérience). Le jeune, quant à lui, doit avoir été sous contrat d'alternance durant au moins 270 jours (9 mois).

Cette prime est payable lorsque les conditions cumulatives suivantes sont rencontrées :  

  • L’apprenant a effectué 270 jours dans l’entreprise ;
  • L’apprenant est passé niveau B ;
  • Le tuteur a suivi la formation.

Un incitant pour les apprenants (P3)

L'objectif est de motiver le jeune à aller jusqu’au bout de sa formation et à obtenir sa certification (au minimum un certificat de qualification, un certificat d’apprentissage, un certificat de qualification spécifique ou tout titre ou certificat équivalent).

Ainsi, le jeune reçoit 750€ quand il réussit sa dernière année. Il remplace le bonus de démarrage.

Cette prime est payable dès que le jeune est certifié (CQ spécifique, CQ6, CQ7, CESS et équivalent IFAPME).

Une subvention aux opérateurs de formation en alternance (P4)

Les opérateurs de formation en alternance (CEFA et IFAPME) peuvent recevoir des subventions destinées à renforcer l'encadrement de l'apprenant en entreprise et en centre de formation.

Ces subventions couvrent partiellement les frais relatifs au personnel et aux frais de fonctionnement. Elles ne sont pas conditionnées à la réussite du jeune mais ce dernier doit avoir été sous contrat d'alternance durant 270 jours cumulés. Elles s'élèvent à 1.000€ par apprenant.

Cette prime est payable dès que le jeune a été encadré pendant une année scolaire (du 1er septembre au 31 août) et après la validation de l’OFFA. Cette prime est liquidée après le 15 octobre de chaque année.

Attention, les contrats d'alternance en cours avant le 1er septembre 2016 continuent à bénéficier de l'ancien système (soit les bonus de stage et les bonus de démarrage) et ce, jusqu'à la fin du parcours de formation.

Qui peut se former en alternance?

Cette filière de formation est ouverte aux jeunes de 15 à 25 ans ayant suivi le premier degré de l’enseignement secondaire.

Pour pouvoir bénéficier de l'incitant financier, le stage pratique doit être réalisé en Wallonie, à l’exclusion du territoire relevant de la Communauté germanophone.

La formation théorique doit être dispensée par un opérateur de formation wallon (CEFA hors Bruxelles et IFAPME).

Quelles sont les formations reconnues?

Pour en savoir plus sur les métiers et les formations  accessibles par cette filière, consultez les sites suivants:

Comment s'inscrire dans une formation en alternance?

Le jeune qui souhaite se former en alternance  a le loisir de s’inscrire soit dans un CEFA de la Communauté française, soit auprès de l’IFAPME.

Avec l’aide de l’opérateur de formation, il conclut un contrat d’alternance avec l’entreprise où il effectue son stage.

Un plan de formation est établi par l’opérateur de formation. Celui-ci assure par ailleurs la formation théorique et l’accompagnement de l’élève en vue de son insertion socioprofessionnelle.